Règles déontologiques pour la pratique du pendule

Les règles déontologiques du pendule, ses limites et ses dangers

Utiliser un pendule possède de nombreux avantages et peut réellement vous aider à trouver des réponses à vos questions. Cependant, comme tout outil ésotérique, il y a quelques éléments auxquels il est préférable de prêter attention.

Quelles sont les meilleures pratiques pour utiliser un pendule ? Que pouvez-vous demander et ne pas demander ? Les réponses à ces questions sont importantes pour une personne qui commence à s’initier à la divination par le pendule.

Nous avons précédemment abordé la manière dont vous pouvez utiliser un pendule, les questions à poser et la façon de les poser dans les précédents articles ainsi que comment bien choisir son pendule.

Dans cet article, nous traiterons des règles déontologiques du pendule, de ses limites et de ses dangers.

Utilisation du pendule : ce qu’il faut savoir et respecter

Le pendule n’est pas un outil dangereux en soi, mais il y a tout de même des choses à connaître. Que cela soit avant de l’utiliser sur vous, ou pour quelqu’un d’autre. Voici les différents points à garder en tête :

Le pendule est un outil, vous avez le pouvoir

Beaucoup de personnes novices pensent que le pendule est un outil magique, voire même de sorcellerie. Que ce dernier vous contrôle et a le pouvoir. Et pourtant, c’est le contraire. Le pendule est un outil amplificateur vous permettant de capter les signaux que votre subconscient émet. Vous avez le contrôle. En soit, tout le monde peut utiliser un pendule. Mais pour que cela soit efficace, tout dépend de votre convention mentale. Les seules limites étant celles que vous vous imposerez à vous-même.

Le pendule n’exerce aucun mouvement ? Pas de panique, tout est question de pratique. Le pendule, c’est avant tout un mouvement. A ce mouvement vous offrirez un sens, une signification pour trouver vos réponses. Le pendule ne fait que capter et recevoir ce qui se trouve dans votre inconscient. C’est ce qu’on appelle la convention mentale. Pour être efficace avec un pendule, il faut une bonne convention. La convention mentale, ce sont les ordres que vous donnez à votre cerveau et que votre corps applique ensuite. En effet, votre corps ressent cet ordre et l’applique car il capte cette information. Il l’a retranscrit à travers des outils de radiesthésie tels que le pendule.

La première règle est donc d’être conscient que le « pouvoir » n’est pas dans le pendule mais dans celui qui le tient en main !

convention pendule divinatoire

Pendule : neutralité et détachement

Un autre point très important est le suivant : vous devez rester centré et émotionnel (je parle ici du fait d’accueillir ses émotions tout en restant en contrôle, sans se laisser submerger), en restant neutre et détaché. Cela paraît difficile vu comme ça si vous commencez tout juste, mais il suffit simplement de pratiquer !

Le détachement est la capacité à ne pas appréhender ou anticiper une réponse. Cet exercice était personnellement le plus difficile pour moi au début. En fait, il faut être prêt à accepter la réponse de votre super conscience, même si cette réponse vous attriste ou vous déçoit. Vous devez être prêt à recevoir cette réponse de la part de votre pendule. C’est ça, le détachement.

Quant à la neutralité tout en restant centré, cela signifie que vous devez rester concentré et ouvert tout en étant serein. Par exemple, si vous êtes très stressé ou hyper émotionnel, vaut mieux ne pas utiliser le pendule avant de se calmer.

Vous pouvez vous entraîner à faire des exercices en amont, comme la méditation ou des exercices de respirations et de centrage par exemple. Vous verrez que les réponses que vous obtiendrez seront plus fiables après ces exercices. Je vous en parlerai en détail dans un prochain article !

Intimité

Cette règle s’applique aux personnes sur qui vous pratiquez le pendule. Mais aussi sur vous-même.

En réalité, toutes les recherches qui touchent à l’intimité d’autrui, qui ne sont pas morales, irrespectueuses, tout ce qui va à l’encontre du libre-arbitre d’une personne sont à proscrire.

A titre d’exemple, travailler sur un individu et poser des questions d’ordre privé au sujet de sa vie, essayer de savoir si on réussirait à arnaquer une personne, n’est pas le but de la radiesthésie.

Vous ne devriez donc jamais demander à votre pendule des détails sur une personne sans sa permission. Qu’il s’agisse de sentiments, de faire quelque chose pour lui, entre autres… Vous ne pouvez le faire que si il ou elle vous en a donné la permission.

Tous ces exemples sont contraires à l’éthique. Vous entrez dans un territoire dangereux. La meilleure option dans ce cas : demandez simplement à la personne la permission en amont.

La loi universelle apparente

Il existe bel et bien une loi universelle pouvant s’exprimer à l’aide des mantras suivants : le fait que l’on récolte toujours ce que l’on sème, l’effet boomerang, le Karma, etc.

Parmi ces lois:

  • Pratiquez la radiesthésie pour le bien d’autrui et uniquement pour le bien d’autrui.
  • N’usez jamais de vos capacités à des fins négatives et néfastes.
  • Vos capacités ont pour objectif d’aider votre prochain.
  • N’oubliez jamais que le fait de pouvoir faire de la radiesthésie est un cadeau, et qu’il faut le partager avec les autres.

Les risques du pendule

Mais qu’en est-il des risques et dangers liés au pendule ? Tout d’abord, ce paragraphe n’est pas là pour vous faire peur. Sachez que le pendule peut être utilisé en toute sécurité. Mais il est important de se protéger avant de l’utiliser et de bien purifier votre pendule. Si vous utilisez le pendule pour poser des questions, pas de craintes. En revanche, si vous l’utiliser afin de parler aux esprits, alors il peut s’avérer être dangereux.

Le meilleur conseil à donner aux personnes inexpérimentées est donc de ne pas donner d’énergie à cela et de rester sur des thématiques saines.

Pendule bonnes pratiques

Les questions à ne pas poser à un pendule

Comme je vous l’ai dit plus haut dans cet article, il y a des questions qu’il est préférable de ne pas poser à votre pendule. Nous avons vu les questions relatives à autrui. Mais les questions « interdites » ne se limitent pas qu’à un autre individu. Voici les autres types de questions à ne pas poser à un pendule :

Poser au pendule des questions sensibles au sujet du futur

En effet, il est également déconseillé de poser des questions précises sur votre avenir. Pour la simple et bonne raison que les choses évoluent et changent toujours. Par exemple, évitez de poser ce type de question « est-ce que j’aurai un enfant dans X année(s) ? », « est-ce que cette personne m’aimera un jour ? », « est-ce que je serai riche ? ».  Parce que ces choses peuvent varier et que ces réponses peuvent vous influencer négativement voir miner votre moral si elles n’allaient pas dans le sens que vous souhaitiez. Cependant, si vous veniez quand même à poser ces questions et à avoir des réponses, gardez en tête que tout peut encore changer et que vous avez le contrôle.

Ceci dit, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez poser AUCUNE question au sujet de votre avenir ! En fait, tout dépend de la façon dont vous posez les questions.

Ce que vous pouvez demander à propos de l’avenir : vous pouvez tout à fait demander des dates précises à l’aide de questions fermées. Il doit s’agir d’idées concrètes. Au lieu de demander « si », demandez « est-ce bien/bon » pour cette date ou autre.

Cela peut fonctionner pour des sorties ou des rendez-vous. Vous pouvez par exemple demander : « Est-ce bon et juste pour moi d’aller à New-York au mois de Septembre prochain ? ». « Est-il bon pour moi de réserver mon vol aujourd’hui ? ».

La raison pour laquelle ces questions sont préférables est qu’il s’agit de questions concrètes. Il s’agit d’une idée fixe, et vous essayez de cerner quelque chose, plutôt que de poser une question vague et générale.

Les points clés pour interroger votre pendule sur l’avenir sont les suivantes : veillez à avoir la permission de votre pendule pour poser la question, et faites en sorte que les questions soient aussi précises que possible.

Poser des questions à son pendule sur sa santé

C’est à peu près la même chose que de faire des recherches sur Internet (type Doctissimo). Il est préférable d’aller chez un médecin et de demander des tests pour savoir ce qui ne va pas. Vous pourriez en effet obtenir une réponse impartiale avec le pendule !

C’est l’une des grandes règles dans de nombreuses pratiques spirituelles, avec le tarot, le pendule, ou d’autres outils de divination. Ne les interrogez pas sur votre santé, encore plus quand il s’agit d’une question très importante.

Verdict : les points à respecter quand vous utilisez le pendule

A chaque utilisation du pendule, respectez toujours les points suivants :

  • Commencez l’exercice dans un état serein, sans préjugés, faites le vide dans votre esprit
  • N’attendez rien, n’appréhendez et n’anticipez pas les réponses du pendule
  • Soyez détendu(e), respirez calmement (pourquoi ne pas méditer en amont ?)
  • Ne posez pas des questions relatives à quelqu’un sans sa permission
  • Ne posez pas des questions critiques sur le futur
  • Ne posez pas des questions sur votre santé
  • Posez toujours des questions concrètes, précises
  • Soyez patient(e), le pendule se maitrise avec de l’entraînement !
  • Ne formulez jamais de question négative
  • Si vous exercez sur autrui, n’entrez pas dans la vie privée de la personne
  • N’exercez pas le pendule avec des esprits
  • Si une réponse ne vous plaît pas, ne stressez pas, cela peut changer
  • Gardez en tête que vous ne contrôlez pas le pendule (non, il ne bouge pas tout seul), tout vient de vos énergies
  • Respectez la loi universelle apparente
Bannière Planches
4.1/5 - (30 votes)

2 réflexions sur “Les règles déontologiques du pendule, ses limites et ses dangers”

Laisser un commentaire

Panier
error: