resonnance de schummann

L’échelle de bovis, les taux vibratoires et la résonnance de Schumann

Plongez dans l’univers captivant des fréquences énergétiques, un espace où se croisent l’échelle de Bovis, les nuances des taux vibratoires, et les mystères de la résonance de Schumann. Dans cet article, nous allons explorer ces concepts et comprendre comment ils influencent notre expérience quotidienne, que ce soit au niveau physique, énergétique ou spirituel.

L’échelle de Bovis, un outil essentiel en radiesthésie, nous offre le moyen de mesurer les vibrations énergétiques environnantes, révélant ainsi notre alignement avec les forces cosmiques et terrestres. Les taux vibratoires, quant à eux, déterminent la qualité et l’intensité des énergies qui nous entourent et traversent notre être, influençant notre vitalité, nos pensées, et notre bien-être général.

Parallèlement, la résonance de Schumann, un phénomène électromagnétique, joue un rôle clé dans la stabilisation de nos propres fréquences vibratoires, nous reliant ainsi au rythme naturel de la Terre. Cet article mettra en lumière l’importance de ces aspects et leurs interactions, offrant des perspectives enrichissantes sur comment élever et maintenir une harmonie et un équilibre énergétiques.

Suivez-nous dans ce voyage pour explorer la convergence entre ces éléments et découvrez comment utiliser efficacement un pendule en radiesthésie pour naviguer dans le vaste univers des vibrations.

Tout sur l’échelle de Bovis

Qu’est-ce que l’échelle de Bovis ?

échelle de bovis

L’échelle ou biomètre de Bovis, un concept fondamental dans les cercles de la radiesthésie et de la spiritualité, est un outil utilisé pour quantifier les énergies subtiles. Nommée d’après le radiesthésiste français Alfred Bovis, qui l’a conceptualisée dans les années 1930, cette échelle sert à mesurer la qualité énergétique ou le « taux vibratoire » des êtres vivants, des objets et des lieux.

À l’origine, l’échelle de Bovis était utilisée pour déterminer si un environnement était sain ou non pour la vie humaine. Bovis a proposé que les valeurs sur cette échelle, exprimées en unités Bovis (UB), pouvaient indiquer des conditions optimales pour la vitalité humaine. À ses débuts, la mesure standard pour l’équilibre et la santé vibratoire était établie à 6 500 UB. L’échelle originale de Bovis allait de 0 à 10 000 UB. Tout ce qui dépassait cette valeur était considéré comme énergisant et vivifiant, tandis que les mesures en dessous pouvaient indiquer une énergie déficiente ou un état vibratoire nécessitant une élévation.

Au fil des années, la fréquence vibratoire de la Terre a subi des modifications importantes, surtout remarquables depuis le début du 20ème siècle. Cette évolution est attribuée à divers facteurs environnementaux et humains, modifiant ainsi la résonance naturelle de la Terre. En 2014, l’échelle de Bovis a été mise à jour, passant de 10 000 UB à 60 000 UB pour refléter ces changements, rehaussant la valeur standard pour un être humain en bonne santé à environ 12 500 UB. Ce phénomène reflète une augmentation globale des fréquences vibratoires terrestres, impactant directement tous les êtres vivants.

En réponse à ces changements et à la nécessité de mesurer des énergies plus subtiles, des versions étendues de l’échelle de Bovis ont été développées. Ces versions permettent de mesurer les vibrations de lieux spirituels ou sacrés, atteignant parfois des valeurs de plusieurs millions d’UB. Ces hauts lieux spirituels sont souvent perçus comme des centres d’énergies puissants, en raison de leur position géographique, de leur importance historique ou culturelle, et de l’attention humaine concentrée sur ces sites au fil du temps.

Les différents plans sur l’échelle de Bovis

L’échelle de Bovis explore différentes dimensions, avec des correspondances en UB qui varient selon le plan considéré.

Sur un être humain, différents taux vibratoires sur l’échelle de Bovis reflètent divers aspects de l’existence :

1. Plan Physique (0 – 20 000 UB) : À ce niveau, le taux vibratoire concerne la santé corporelle et l’énergie physique. Un score élevé peut indiquer un bon état de santé physique, une vitalité élevée et un équilibre dans le monde matériel.

2. Plan Énergétique et Éthérique (20 000 – 40 000 UB) : Ici, l’accent est mis sur les émotions et l’énergie subtile. Un taux dans cette gamme suggère une sensibilité émotionnelle accrue, une harmonie avec l’environnement énergétique, et une capacité à gérer et à comprendre les énergies subtiles.

3. Plan Spirituel (40 000 – 120.000+ UB) : Ce niveau évoque la conscience et le développement spirituel. Un taux vibratoire élevé dans cette zone peut refléter une profonde connexion spirituelle, une conscience élevée, et potentiellement des capacités spirituelles ou psychiques développées.

Nous parlons ici de l’être vivant mais certaines zones cosmo-telluriques, grands sanctuaires peuvent atteindre plusieurs millions d’UB, parfois supérieurs à 4 Millions.

Dans la compréhension de l’échelle de Bovis et de ses implications pour un individu, il est crucial de reconnaître que chaque plan – physique, énergétique, et spirituel – représente des aspects différents d’une personne. Un taux vibratoire élevé dans le domaine spirituel indique une connexion spirituelle profonde et une conscience supérieure, mais cela ne signifie pas nécessairement que les plans physique ou émotionnel sont aussi bien développés. Inversement, une personne en bonne santé physique pourrait ne pas avoir un niveau de développement spirituel élevé. Ces plans sont interconnectés mais ne garantissent pas une élévation dans les autres domaines ; ils reflètent des facettes variées de l’expérience humaine qui se développent indépendamment.

L’utilisation de l’échelle de Bovis s’est étendue bien au-delà de ses intentions originales. Aujourd’hui, les radiesthésistes, les guérisseurs et les praticiens spirituels l’utilisent pour évaluer l’efficacité des soins énergétiques, l’harmonisation des chakras, la purification des lieux, la qualité vibratoire des aliments ou même le bien être des plantes. L’échelle est devenue un baromètre pour évaluer la vitalité et la spiritualité, permettant ainsi aux individus de mieux comprendre et optimiser leur propre énergie vibratoire.

Comment utiliser l’échelle de Bovis ?

Pour utiliser l’échelle de Bovis avec votre pendule, suivez ces étapes :

1. Placez le cadran de Bovis devant vous.

2. Formulez mentalement votre question ou votre intention, en vous concentrant sur la personne, le lieux ou l’objet à mesurer : Quel est le taux vibratoire de … ?

3. Tenez votre pendule au-dessus du centre du cadran et laissez-le se balancer librement.

4. Observez la direction et la position du pendule alors qu’il se déplace sur le cadran. Enregistrez la valeur où le pendule se stabilise ou oscille avec le plus d’énergie.

5. Interpréter le niveau vibratoire. Un taux supérieur à 6 500 UB est généralement considéré comme bénéfique et signe d’une énergie vitale positive, en dessous peuvent indiquer une énergie déficiente.

Exemples d’usages de l’échelle de Bovis

1. Mesure du taux vibratoire personnel : L’usage le plus commun cette échelle est d’évaluer le niveau énergétique des individus. Cette pratique aide à déterminer leur état général de santé et de bien-être, offrant une perspective sur les énergies subtiles qui influencent leur vie quotidienne.

2. Analyse du bien-être des animaux : Les praticiens peuvent mesurer le taux vibratoire des animaux pour vérifier leur niveau de vitalité. Un taux vibratoire élevé indique souvent un animal en bonne santé et heureux dans son environnement.

3. Évaluation des lieux : Que ce soit à domicile ou dans un espace professionnel, l’échelle de Bovis aide à déterminer la qualité énergétique des environnements. Les espaces avec un haut taux vibratoire sont considérés comme bénéfiques pour la vie et le travail, favorisant harmonie et productivité.

4. Vérification de l’énergie des aliments : Utiliser l’échelle de Bovis pour mesurer la vitalité des aliments peut fournir des indications sur leur fraîcheur et leur potentiel nutritif. Un taux vibratoire plus élevé suggère un aliment plus sain et énergétiquement riche.

5. Optimisation de l’emplacement des plantes : Les radiesthésistes se servent de l’échelle pour déterminer les meilleurs emplacements pour les plantes, à la fois dans le jardin et dans la maison, en mesurant leur taux vibratoire pour évaluer leur compatibilité avec l’environnement et leur bien-être général.

En appliquant ces pratiques, les radiesthésistes peuvent faire des choix éclairés pour améliorer leur propre énergie, celle de leurs animaux de compagnie, l’harmonie de leur lieu de vie et travail, la qualité de leur alimentation, et le bien-être de leurs plantes. Chaque mesure prise avec l’échelle de Bovis est une étape vers une meilleure compréhension et harmonisation avec les forces subtiles qui nous entourent.

La règle de Bovis

La règle de Bovis complète cette approche en offrant une méthode alternative pour mesurer les vibrations des aliments. Elle est graduée originellement jusqu’à 10 000 UB (désormais 20.000 en s’ajustant aux nouveaux taux). Son utilisation, qui se fait généralement avec un pendule de radiesthésie, reste simple.

Pour effectuer cette mesure, disposez votre règle imprimée à plat sur une table. Placez l’aliment de votre choix à l’extrémité gauche de la règle. Déplacez ensuite lentement votre pendule au-dessus de la règle en le faisant balancer de gauche à droite, en partant du point zéro. Dès que le pendule commencera à changer de direction et effectuer des cercles, vous pourrez vous arrêter et noter la zone sur votre règle : vous connaîtrez ainsi la fréquence vibratoire de votre aliment.

Les taux vibratoires expliqués

Comprendre les taux vibratoires, c’est entrer dans le domaine de l’invisible où l’énergie de tout ce qui nous entoure est évaluée et interprétée. Ces taux sont cruciaux pour notre bien-être car ils affectent notre état de santé physique et spirituel, agissant comme un baromètre subtil de notre équilibre intérieur.

Chaque personne, chaque objet et chaque lieu possède sa propre fréquence, un taux vibratoire qui peut être influencé par une multitude de facteurs, y compris nos pensées, nos émotions, notre environnement, nos actions et nos interactions avec les autres. Dans la pratique de la radiesthésie, on mesure souvent ces taux avec un pendule, en se référant à l’échelle de Bovis, pour évaluer et ajuster les énergies en présence.

Pourquoi sont-ils importants ? Les taux vibratoires peuvent nous donner des indices sur la présence d’énergies harmonieuses ou discordantes. Une fréquence élevée peut indiquer une énergie positive et une vitalité accrue, tandis qu’un taux bas peut être le signe d’un déséquilibre ou d’un blocage. Les personnes avec des taux vibratoires élevés tendent à être plus résistantes aux maladies, plus sereines, et ont un meilleur accès à leur intuition et à leur potentiel créatif.

Comment les taux vibratoires sont-ils influencés ? Notre environnement est l’un des principaux facteurs. Par exemple, la nature tend généralement à avoir une fréquence vibratoire élevée, ce qui explique pourquoi le temps passé à l’extérieur peut nous revigorer et améliorer notre humeur. À l’inverse, un bureau encombré ou une maison désorganisée peuvent contribuer à une baisse des taux vibratoires. De même, nos pensées et émotions jouent un rôle majeur ; des sentiments de gratitude ou d’amour peuvent élever notre fréquence, tandis que la colère ou la peur peuvent la diminuer.

Nos actions ont également un impact sur notre taux vibratoire. Des activités qui nourrissent notre âme, comme l’art, la méditation, ou le service désintéressé, peuvent augmenter notre fréquence. En revanche, des comportements toxiques, autodestructeurs, ou l’abus de ressentiment peuvent l’abaisser.

Pour le maintenir et l’élever, il est recommandé de pratiquer régulièrement des activités qui nous connectent à nos sources d’énergie positives, d’adopter une alimentation saine, de maintenir une hygiène de vie équilibrée, de cultiver des pensées positives, et de s’entourer d’environnements et de personnes qui soutiennent notre bien-être.

Pour découvrir des méthodes efficaces d’harmonisation de vos chakras et ainsi élever votre taux vibratoire, cliquez ici pour approfondir votre pratique et enrichir votre parcours spirituel.

La résonance de Schumann et son influence

Qu’est-ce que la résonance de Schumann ?

Imaginez la Terre comme une grosse boule qui résonne, vibre et chante avec son propre rythme naturel. Cette « musique » terrestre, c’est la résonance de Schumann, nommée d’après le physicien allemand Winfried Otto Schumann. C’est un peu comme le battement de cœur de notre planète, une série de pics d’énergie qui sont créés entre la surface de la Terre et la couche supérieure de l’atmosphère, l’ionosphère. Elle est principalement située autour de 7,83 hertz (Hz), ce qui signifie que la Terre vibre à un rythme de presque 8 fois par seconde.

Quel lien avons-nous avec la résonance de Schumann ?

Tout comme la musique peut influencer notre humeur, ces vibrations de la Terre peuvent avoir un effet sur la santé mentale et physique de tout ce qui vit : les humains, les animaux et les plantes. C’est un peu comme si on était tous connectés à ce même rythme terrestre.

Avec les technologies modernes, nous pouvons suivre les diverses vibrations de la terre grâce à des applications qui nous montrent quand elle « chante » plus fort ou plus doucement, avec des pics d’énergie qui peuvent être causés par des tempêtes solaires ou le vent solaire. Ces phénomènes cosmiques peuvent même provoquer des changements dans le climat, comme des orages, des éclairs, de la pluie et des montées des eaux. Et oui, même la Lune y joue un rôle avec ses propres forces gravitationnelles.

Les êtres vivants sentent ces fluctuations énergétiques de différentes manières. Si vous êtes très connecté à votre corps, à vos sensations, ou si vous avez un niveau d’éveil spirituel élevé avec un taux vibratoire personnel important, vous pourriez ressentir ces changements d’énergie plus intensément. C’est comme si chaque mouvement dans l’espace autour de nous, chaque danse des planètes, avait un effet direct sur notre propre énergie.

Mais plus vous êtes « ancrés« , c’est-à-dire connectés et en harmonie avec la nature et la Terre, moins ces fluctuations vous perturbent. C’est un peu comme avoir les pieds bien plantés au sol pendant une tempête : vous sentez le vent, mais vous ne tombez pas.

Les Rishis, sages anciens, enseignaient que l’harmonisation avec les fréquences naturelles de la Terre, notamment celles émanant de son noyau, pouvait conduire à une conscience supérieure et à une profonde paix intérieure. La découverte scientifique de la fréquence de Schumann a donc confirmé l’interconnexion entre les phénomènes naturels et le bien-être spirituel et mental des êtres humains.

En poursuivant ses recherches, Schumann a d’ailleurs découvert le lien entre la résonance de Schumann et nos ondes cérébrales.

Notre cerveau émet en effet différentes ondes :

  • Ondes Alpha (8-12 Hz) : État de lucidité détendue.
  • Ondes Thêta (4-7 Hz) : Méditation profonde ou somnolence.
  • Ondes Delta (0-4 Hz) : Sommeil profond.

La fréquence vibratoire de la Terre, 7,83 Hz, correspondrait donc aux ondes thêta/alpha du cerveau de l’homme.

En somme, la résonance de Schumann nous lie tous au même fil conducteur énergétique de la Terre, influençant notre bien-être au quotidien. En comprenant et en suivant ces rythmes naturels, nous pouvons apprendre à vivre en meilleure harmonie avec la planète et avec nous-mêmes.

L’interconnexion des énergies subtiles

Au sein de l’immense orchestre de l’univers, chaque individu joue une partition unique, mais essentielle à l’harmonie collective. En considérant les énergies subtiles qui nous entourent, nous sommes invités à explorer les interactions et les liens entre l’échelle de Bovis, les taux vibratoires personnels et la résonance de Schumann. Ces trois concepts, lorsqu’ils sont intégrés, offrent une vision holistique de l’énergie et de la conscience qui transcende notre compréhension quotidienne.

Chaque pensée, chaque action, chaque intention agit comme un émetteur d’énergie, propageant des ondes vibratoires qui s’étendent bien au-delà de notre sphère personnelle. Ce phénomène souligne notre contribution individuelle à la conscience collective. En élevant notre propre fréquence – par la méditation, la pleine conscience, l’ancrage à la Terre, ou toute pratique qui purifie et harmonise notre énergie – nous aidons à élever le taux vibratoire global.

L’échelle de Bovis nous fournit un indicateur mesurable de cet état vibratoire, tandis que les taux vibratoires capturent notre signature énergétique unique. La résonance de Schumann, quant à elle, bat comme le tambour de la Terre, offrant une fréquence de base à laquelle nous pouvons nous accorder. Lorsque nous synchronisons notre rythme avec celui de la résonance de Schumann, nous nous alignons avec le pouls naturel de la Terre, facilitant ainsi une union plus profonde avec les énergies cosmiques.

Plus nous sommes éveillés et connectés – non seulement à notre propre essence mais aussi à l’énergie collective de notre planète – plus nous avons un effet amplificateur sur le champ vibratoire global. Si chaque individu œuvre à augmenter son taux vibratoire, l’impact se fait ressentir à l’échelle collective. De ce fait, la planète entière vibre à une fréquence plus élevée, ce qui peut contribuer à un état de bien-être généralisé et à une prise de conscience accrue.

Ainsi, nous ne sommes pas de simples spectateurs de l’univers, nous en sommes des cocréateurs actifs. Notre évolution personnelle résonne et s’intègre dans l’évolution collective, démontrant que la spiritualité et la science, l’individu et le collectif, sont indissociablement liés dans ce tissu complexe qu’est la vie. Cette prise de conscience n’est pas seulement libératrice, elle est aussi une responsabilité, nous invitant à choisir consciemment les vibrations que nous souhaitons propager dans le monde.

Conclusion

En parcourant les mystères des fréquences énergétiques, nous avons découvert comment des concepts tels que l’échelle de Bovis, les taux vibratoires, et la résonance de Schumann s’entremêlent pour influencer notre expérience de la réalité. L’échelle de Bovis nous permet de mesurer les vibrations subtiles, offrant une carte pour naviguer dans le monde invisible de l’énergie. Les taux vibratoires nous rappellent que notre présence individuelle porte une signature unique, capable d’interagir et de transformer le tissu de notre environnement. Et la résonance de Schumann nous unit tous dans un ballet orchestré par les pulsations naturelles de la Terre.

Ces enseignements nous invitent à reconnaître que nous sommes des êtres vibratoires, interconnectés et influencés par le grand tout. La prise de conscience de cette réalité peut non seulement enrichir notre compréhension de l’univers énergétique mais aussi nous encourager à adopter des pratiques qui nourrissent et maintiennent notre équilibre énergétique.

Intégrer ces connaissances dans notre quotidien signifie vivre avec intention, choisir des activités et des pensées qui élèvent notre vibration et, par effet domino, celle de notre entourage et de la planète. Que ce soit à travers la méditation, une alimentation vivante, des actes de bonté, ou simplement en étant pleinement présent dans le moment, chaque geste compte et contribue à la symphonie vibratoire universelle.

Nous sommes, chacun, responsables de l’énergie que nous apportons dans ce monde. En travaillant à harmoniser notre fréquence personnelle avec les rythmes de la nature et de la Terre, nous pouvons atteindre un état de bien-être qui transcende le personnel pour toucher le collectif. C’est dans cet échange dynamique avec l’univers que nous trouvons notre plus grand pouvoir et notre potentiel pour une transformation véritable et profonde, à la fois intérieure et extérieure.

Embrassons donc ces concepts, non seulement comme une philosophie mais comme une voie pratique, et faisons vibrer chaque note de notre existence avec conscience et harmonie pour un équilibre optimal et une danse joyeuse avec la vie.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Panier
error: